SOIRÉE CINÉ-DÉBAT #SEXPLOITED avec une survivante de la prostitution, des représentant-e-s d’ONG européennes et des artistes internationales pour sensibiliser aux réalités de l’exploitation sexuelle.

Rosen Hicher Survivante de la prostitution

Membre de Space International (Survivors of Prostitution Abuse Calling for Enlightenment), rosen hicher est une représentante du Mouvement International des Survivantes de la prostitution, en France. Après avoir survécu à 22 ans de prostitution et e violences, elle dénonce le système prostitutionnel et l’exploitation des victimes. Elle milite pour le modele franco-nordique et la pénalisation des ‘clients’, rappelant que « si des femmes et des enfants sont vendus, c’est parce que des hommes les achètent.

Très investie dans des actions de sensibilisation et de plaidoyer auprès d’ONG, Rosen apporte son témoignage à la cause abolitionniste et livre régulièrement le récit de son expérience de la violence et des dangers de la prostitution. Elle participe à de nombreuses conferences en France et à l’étranger pour dénoncer le système prostitutionnel et lutter pour  l’égalité entre les femmes et les hommes, insistant sur l’importance d’éduquer les jeunes générations.

Marian van der Zwaan Artiste internationale

Artiste néerlandaise en arts visuels vivant au Portugal, marian van der zwaan est engagée dans la lutte contre les discriminations faites à l’encontre des femmes et des immigré-e-s.

Par un travail de recherche et d’interviews de victimes et d’acteurs de terrain, Marian expose les problèmes sociaux de notre époque.

Ses installations artistiques sont principalement des projets à but non lucratif basés sur des questions sociales, la discrimination sexuelle et les groupes ethniques. Avec ses projets à grande échelle, elle explore souvent le même thème au sein de différentes cultures et pays, pour en définir et partager les nuances. Marian développe son art dans les espaces publics, car elle souhaite toucher le grand public et interagir avec lui.

“A Penny for your Thoughts” Marian van der Zwaan est à l’origine du projet artistique de sensibilisation du public européen A Penny for Your Thoughts lancé en septembre 2017 et du clip vidéo qui illustre les résultats de l’opération dans 6 pays européens partenaires.

Regardez la vidéo de la campagne:

Connaître plus: Cliquer Ici!

Elise Shubs Réalisatrice

Réalisatrice suisse, elise shubs est vice-présidente de Casa Azul Films, association qui réunit des producteurs-trices et réalisateurstrices indépendant-e-s et qui se veut, depuis plus de 20 ans, un Outil collectif pour développer un cinéma créatif. C’est dans ce cadre, qu’en 2016, Elise réalise son premier documentaire Impasse, dans lequel elle choisit d’explorer le monde de la prostitution et propose un regard nouveau et profondément humain sur ce sujet.

Elle travaille actuellement au sein de l’ONG Entraide protestante suisse (EPER) sur la thématique de l’asile et sur son prochain film documentaire intitulé Marche.

Attentive depuis toujours aux fractures que la vie peut occasionner, Elise a une formation en sciences humaines et une spécialisation en droit d’asile. Elle est à l’origine de l’association Country Information Research Center (CIREC) spécialisée en recherche d’informations sur les pays d’origine des requérant-e-s d’asile. Elle a également travaillé durant plusieurs années dans l’association Climage Audiovisuel comme directrice de production, productrice exécutive, co-auteure et  preneuse de son, notamment sur des films comme Vol Spécial de Fernand Melgar.

Les partenaires européens
Belgique – La Fondation Samilia

A été créée en 2007 pour alerter et sensibiliser sur la situation relative à la traite des êtres humains, principalement à des fins d’exploitation sexuelle et plus récemment, de travail forcé, en Belgique.

Pour s’attaquer aux causes profondes de la traite des êtres humains, Samilia a décidé de développer des projets de prévention dans les pays d’origine des victimes. Ces projets ciblent les victimes potentielles ainsi que les survivant-e-s de la traite des êtres humains sous toutes ses formes.

Samilia développe également des programmes d’insertion sociale pour les victimes, en partenariat avec le secteur privé, car le manque d’opportunités de travail constitue l’une des causes de la traite. Samilia est intervenue en Roumanie, Côte d’Ivoire, Sénégal, Bénin, Bulgarie, Moldavie et Grèce, en partenariat avec des ONG locales sur la base de programmes communs.

irlande – Ruhuma

est une ONG irlandaise et un organisme de bienfaisance fondé en 1989, qui soutient et  accompagne, au niveau national, les femmes touchées dans leur parcours de vie par la prostitution, la traite sexuelle et d’autres formes d’exploitation sexuelle commerciale. Qu’il

s’agisse d’intervention sur le terrain, de prise en charge centrée sur la personne, de programmes d’éducation et de développement, ou d’aide sociale et au logement, tout le soutien proposé obéit aux souhaits et aux besoins de chaque femme, dans le respect absolu de ses droits et au rythme qui lui convient. Il n’est pas nécessaire de chercher à sortir de la prostitution pour bénéficier du soutien de Ruhama, pas plus qu’il n’est nécessaire de maîtriser l’anglais ou d’avoir un visa d’immigration valide.

Portugal – O Ninho

apporte un soutien humain et social aux femmes victimes de la prostitution. Au fil des années, l’association a développé des actions importantes et cohérentes en matière de dénonciation de la prostitution, de ses causes et de ses conséquences. Elle a acquis, en Presque 40 ans, un véritable savoir-faire dans l’intervention auprès des personnes prostituées et l’échange d’expériences avec des organisations similaires en Europe et au Brésil.

Roumanie – ACSIS

ONG sans but lucratif, sans aucun caractère politique ou religieux, l’Association pour une Intervention Communautaire et Sociale Unie – ACSIS, développe depuis 2004 des programmes destinés à maintenir la cohesion des familles les plus vulnérables. La mission d’ACSIS porte sur le développement durable de la famille et de la communauté, par l’éducation et par une intervention

spécialisée pour prévenir certaines situations, telles que la traite des personnes, l’abandon maternel, ou le décrochage scolaire. Cela passe par le développement de programmes d’éducation pour une vie saine, le soutien psychosocial, ou encore l’insertion sociale et professionnelle des  personnes vulnérables.

bulgarie – L’association Animus

a été fondée en 1994 par des femmes professionnelles du secteur de l’assistance – psychologues, psychothérapeutes et travailleuses sociales. En 2001, elle a acquis le statut d’organisation d’utilité publique. Animus a pour mission de promouvoir une communication saine entre les personnes et les genres dans la société bulgare. Elle a pour but de favoriser le développement intellectuel, professionnel et spirituel des femmes ; d’initier un changement dans la famille et la société bulgare ; de développer et mettre en œuvre des projets et des programmes liés au soutien des femmes et des enfants

Réalisation:

Connaître la Fondation Scelles: Cliquer Ici!